Le matériel

Vélo

Le point de départ après avoir décidé de parcourir la planète à vélo c’est évidemment de choisir sa monture.

Par où commencer ? Le choix est vaste… Parcourir les nombreux forums et les sites spécialisés consacrés à ce sujet permet de gagner du temps, beaucoup de temps et d’avoir un retour d’expériences vécues pour en tirer des enseignements et se construire le vélo le plus fiable possible répondant à ses attentes en fonction du budget que l’ont veut bien y mettre…

Je ne parlerai pas ici de vélo couché, de vélo pliant, de Vtt, de vélo Hollandais, de Fatbike., ou encore de vélo électrique… Mon choix c’est fait sur un cadre dit « route » roulant à la force du mollet.

Vélo Surly Long Haul Trucker un vélo autour du monde


Le choix du cadre tout d’abord ?

Acier, aluminium, carbone… Je ne suis pas resté incertain sur ce domaine très longtemps et j’ai choisi l’acier très rapidement pour une seule et bonne raison. Bien que l’acier soit beaucoup plus lourd que l’aluminium il est résistant rigide et facilement soudable en cas de casse dans n’importe quel coin du monde contrairement à l’aluminium et au carbone.


Le choix des roues ?

Elément essentiel du vélo car elles doivent résister aux contraintes de poids (homme + vélo + bagages) et aux particularités des routes, chemins et pourquoi pas pistes abîmées. La dimension tout d’abord, comme pour le cadre j’ai choisi délibérément de prendre le standard universel à savoir le 26’ pouces contrairement au 700C pour pouvoir trouver et changer facilement les chambres à air et / ou pneus lors de mon périple. Les jantes sont dites renforcées avec double paroi et percées de 36 trous pour plus de rigidité. Concernant les pneus, préférez des sections dites larges > ou = à 2.0 pour un meilleur confort et stabilité et en tringle souple pour pouvoir en glisser un de secours dans votre sacoche, enfin choisissez des valves type « Schrader » sur vos chambres à air (type voiture)
La question des moyeux à présent pour finir le montage des roues ?
Sujet maintes et maintes fois débattu sur les forums… Moyeu « Rohloff » ou pas à l’arrière (moyeu à vitesses intégrés) et moyeu dynamo ou pas à l’avant. Tout comme le cadre et les roues mon choix c’est fait sur la simplicité et la fiabilité, loin de moi l’idée de penser que le « Rohloff » n’est pas le moyeu idéal pour un tour du monde mais son prix et sa réparation en cas de problèmes m’ont décidé de choisir du « classique ». Par contre concernant le moyeu avant dés le début j’ai souhaité être autonome en matière de rechargement de mes appareils électroniques (Gps, montre, lecteur Mp3…) et d’éclairages, et mon choix c’est donc porté sur un moyeu dynamo relié à un convertisseur et un régulateur de tension.


Le choix de la transmission ?

Le « Rolhoff » mis de côté j’ai choisi une transmission classique pour un voyage à vélo chargé à savoir un triple plateau à l’avant (24-32-42) et une cassette 10 vitesses à l’arrière (11>36) qui me permettront de « mettre tout à gauche » en montée et de faire face au vélo chargé de 40kg de bagages.


Le choix des freins ?

Freins sur jante ? (étriers à tirage central, étriers à tirage latéral, V-brakes, freins hydrauliques…) Freins sur moyeu ? (Freins à disque, freins à tambour, freins à rétropédalage...) Bref ce que l’on demande à des freins c’est de pouvoir freiner et de s’arrêter mais sur un vélo de voyage chargé comme un mulet la mécanique doit être efficace, fiable et facile à réparer donc mon choix s’est porté sur le système le plus simple et le plus facile à mettre en œuvre : les V-brakes. (Freinage puissant et progressif et facile à régler).

Vélo Surly Long Haul Trucker un vélo autour du monde


Le choix de la selle ?

Aie aie aie ! La selle est l’un des éléments fondamentaux du vélo car elle va conditionner le confort de votre bien estimable fessier. Passer 6 à 8 heures par jour assis sur un support de 15 sur 30 cm mérite une attention toute particulière. Alors cuir ? Gel ? Avec ou sans ressorts ? Couvre selle rembourrée ? Ouverte ou pas ? Le meilleur test étant d’essayer et de trouver la selle qui va se faire oublier. Mon choix s’est porté sur la « B 17 » de chez Brooks (la référence) une selle en cuir qui à mis environ 2 000 km à se « faire » mais j’ai l’impression dorénavant de rouler dans un fauteuil et de plus coté look cela donne un p’tit coté vintage au vélo.


Le choix du guidon ?

Cintre droit plat ? Cintre plat recourbé ? Bar ends ou pas ? Cintre route ? Cintre multi-positions ? J’ai toujours eu sur mes vélos de course un guidon route et sur mes Vtt un guidon plat. J’étais très septique à l’idée d’utiliser un guidon multi-positions type « papillon » c’est pourtant ce dernier que j’ai installé sur mon vélo en premier et au fil des kilomètres j’ai fini par me familiariser avec et finalement l’adopter.


Le choix des portes bagages ?

Ayant fait un choix de partir délibérément avec des sacoches accrochés au vélo et non de porter un sac à dos ou de tracter une remorque il fallait trouver le matériel adéquat capable de se fixer au vélo facilement et de soutenir sans se casser les 40 kg de charge. Ne cherchez pas les Allemands sont les champions du sujet et la marque « Tubus » leader de sa catégorie. De nombreuses références sont disponibles et ont fait leurs preuves chez les cyclo-campeurs depuis de nombreuses années.


Le choix de la bagagerie ?

Nous demandons à des sacoches d’être facilement adaptable sur les portes bagages, d’être robuste, parfaitement étanche et d’avoir un volume capable de contenir la totalité de notre matériel. Une fois de plus les Allemands sont leader sur ce domaine… Ortlieb et Vaude sont les 2 marques les plus plébiscités par les voyageurs à vélo au long court. Faites votre choix de tailles, de matériaux et de couleurs …


Le choix des périphériques ?

J’entends par périphériques tous les composants qui vont finir d’équiper votre vélo à savoir les pédales automatiques ou pas, la potence réglable ou pas, la tige de selle, le jeu de direction, les manettes de vitesses, l’éclairage, les antivols… Vous trouverez ci dessous un fichier complet de mon vélo avec les références et la provenance pour vous donner des idées.


Le montage du vélo :

Habitant à la Réunion j’ai commandé l’intégralité des pièces via internet et je l’ai monté avec mon vélociste entre Saint Leu et Saint Gilles les Bains...
Je remercie encore une fois au passage la Team Le Pessec pour ce montage un peu particulier... (Gildas le Boss , Ludo pour le montage des composants et les cours de mécanique, et Rémi pour le montage des roues).


La boîte à outils :

Boîte à outils un vélo autour du monde


Documents PDF à télécharger :

Vélo Fiche Technique
Vélo Boîte à outils
Budget


Où suis-je ?

Où suis-je ?


Quelques statistiques

Sur la route depuis : 140 Jours

Mise à jour le : 17 / 08 / 2017

Jours de vélo : 106 Jours

Pays traversés : 12 Pays

Kilomètres parcourus : 7 793 Kms

Dénivelé positif : 43 337 D+


Suivez-moi sur Facebook


Mon tout dernier cliché


Ce que j’écoute en ce moment


Newsletter