Le matériel

High-tech

Ah le matériel Higt tech…aujourd’hui quasi impossible de s’en passer pour communiquer, rédiger, partager, photographier, filmer, écouter, se divertir, se localiser, consulter, se renseigner, archiver…

Il est évident qu’aujourd’hui trouver un cybercafé à travers le monde reste une chose très facile pour communiquer avec ses proches, alors pourquoi emmener avec vous une batterie de matériel et donc des kg supplémentaires, alors que la seule chose que vos proches vont vous demander c’est ? « T’es ou ? »

Dés le début des préparatifs de mon périple j’ai souhaité être le plus autonome possible et de ne pas trop sortir de ma « zone de confort « quitte à le regretter par la suite dans les ascensions … Mais voilà même à 50 balais on peut devenir « Geek » et rien que le fait d’avoir un site web vous oblige à avoir au minimum un ordinateur et un appareil photo et ou vidéo pour pouvoir rédiger et mettre du contenu en ligne…

Pour communiquer vous l’avez compris j’ai donc logé dans une de mes sacoches un MacBook Air de 11 pouces qui va être le « Hub » de tous les périphériques ci dessous.

Matériel high-tech un vélo autour du monde


Photographier :

N’étant pas un expert de la photographie je n’ai pas l’utilité d’un Reflex dernier cri qui rien que le poids, l’encombrement et la notice de 650 pages me file la nausée avant même de prendre le premier cliché. J’ai donc investi sur les conseils d’un ami photographe dans un appareil photo numérique compact capable de photographier et de filmer le Canon Powershot G9x.


Filmer :

Pourquoi s’encombrer d’une caméra alors que l’appareil cité précédemment est capable de le faire ? Ben oui t’es con toi qui nous saoule avec tes kg à trimbaler… La GoPro à l’avantage d’être compact, facile à mettre en œuvre, étanche avec ses boitiers et surtout adaptable sur une multitude de supports avec ses accessoires… je pars donc avec ma GoPro 3 Black Edition.


Ecouter :

Impossible pour moi de vivre sans musique, l’IPhone servira donc de station musicale connectée via Bluetooth à une mini enceinte JBL glissé dans la sacoche avant plutôt que l’utilisation d’écouteurs + une mini radio portable à défaut de Wifi et de 3G pour garder un œil sur les actualités via RFI.


Lire :

Vous allez trouver ca paradoxal mais J’ai redécouvert le plaisir de lire depuis l’acquisition d’une liseuse. Donc je vais blinder les 185 gr de la Kobo de bouquins en tous genres et pourquoi pas de cartes en format PDF histoire de m’endormir tranquillement dans mon palace de 2,7m2.


Se localiser :

Bien qu’adepte de la bonne vieille carte en papier (vous savez le truc que l’on déballe facilement et que l’on galère toujours à replier comme à l’origine) j’ai décidé de partir avec un GPS d’une part parce que les cartes papier suivant les pays ne sont pas forcément à jour et d’autre part pas à l’échelle souhaitée…Le GPS ne sera pas fixé en permanence sur le vélo mais je m’en servirai occasionnellement en cas de « perdition » dans la pampa et les grosses agglomérations.


Toujours avoir un plan B :

En cas de défaillance technique de l’appareil photo ou la caméra il me restera toujours la possibilité d’utiliser mon IPhone… Je vais aussi le débloquer avant de partir, histoire de pouvoir l’utiliser avec des cartes Sim des pays traversés pour pouvoir accéder à la 3G et ainsi donc me repérer via les applications de géolocalisation.


Enregistrer les données du parcours :

Ayant fais des courses en montagne quelques années à la Réunion j’ai trouvé la montre idéale pour avoir des statistiques en temps réel et de pouvoir les archiver. La Suunto Ambit en plus de vous donner l’heure... calcul votre kilométrage, la vitesse, l’altitude, le dénivelé, la température, le pouls, la dépense de calories…et cerise sur le gâteau elle vous propose un film en 3D de votre sortie histoire d’agrémenter votre site web. Et toujours dans l’optique d’avoir un plan B j’installerai sur mon guidon un mini capteur de données Sigma Sport Topline.


Archiver et sauvegarder :

La dématérialisation du support à eu des conséquences dramatiques dans certains secteurs à l’aube du 21ème siècle. (Spéciale dédicaces à mes anciens collègues de l’industrie musicale) Mais, pour un voyageur à vélo passionné de musique ce n’est que du bonheur, plus besoin de se balader avec des cartons de chaussures blindés de K7 de CD ou de bouquins, vive le format numérique ! Je vais donc pouvoir ainsi partir avec une discothèque et une bibliothèque digne du Mégastore des Champs Elysée de la grande époque.
Oui mais voilà la sauvegarde des fichiers à une importance capitale, d’ou la nécessité de bien cogiter la façon de s’organiser. Ne pas mettre ses œufs dans le même panier est la règle je vais donc archiver et sauvegarder mes fichiers les plus importants systématiquement sur disque dur et sur un Cloud.


Recharger :

Qui dis appareil High Tech dis forcément « chargement ». Dans la rubrique matériel je vous ai indiqué que je souhaitais être le plus automne possible donc j’ai installé un moyeu avant dynamo (la Rolls du moyeu dynamo le Son 28 de chez Schmidt) couplé avec un régulateur de tension et une batterie tampon logé dans la sacoche de guidon (le E Werk de chez Buch and Mûller) Cette dynamo va pouvoir à partir de 15km / h recharger l’intégralité de mes appareils excepté le MacBook Air.
Evidement je vais avoir accès à l’électricité lors de mes déplacements mais la il faut encore s’adapter à la configuration électrique des pays d’où l’utilisation indispensable d’un adaptateur universel. Vous complétez le tout avec un Power Bank + un Hub USB et vous pouvez affronter toutes les situations. Reste la problématique des câbles qui tant que le problème de sera pas résolu entre les fabricants au niveau mondial pour faire un câble unique avec une connectique standard et bien je vais me balader avec du USb, du mini Usb, du Firewire, du mini DVi, du HDMI, du mini Jack j’en passe et des meilleurs.


Logiciels & applications :

Si j’avais du aller à la pêche aux sponsors pour boucler le budget de mon tour du monde à vélo j’aurai forcément contacter Google et Apple car ces 2 mastodontes mondiaux m’ont totalement « Google-isé » et « Apple-isé »
Google pour le moteur de recherche, Gmail, Drive, Traduction, Maps, Google Earth, Youtube,…
Apple pour Mac, IPhone, ITunes, ICloud, Siri, Calendrier, Contact, Plans, Notes, Photos…
A cela vous rajoutez Skype, FaceBook, Instagram et un bon convertisseur de devises…

Bienvenu dans la Planète 2.0
En avant Guingamp ...


Documents PDF à télécharger :

High-tech Fiche Technique
Budget


Où suis-je ?

Où suis-je ?


Quelques statistiques

Sur la route depuis : 259 Jours

Mise à jour le : 14 / 12 / 2017

Jours de vélo : 173 Jours

Pays traversés : 22 Pays

Kms parcourus à vélo : 11 803 Kms

Dénivelé positif : 79 688 D+


Suivez-moi sur Facebook


Mon tout dernier cliché


Ce que j’écoute en ce moment


Newsletter